Language choice

Blog de Katherine Pancol

BlaBlaBlog

Mimi est partie...

Mireille Darc est partie cette nuit.
C'était mon amie chérie.

Il va falloir parler d'elle à l'imparfait. Elle détestait l'imparfait. Elle voulait du présent, du futur, elle refusait de regarder en arrière.

Dans sa petite maison quand elle habitait Boulogne, il n'y avait pas une seule photo d'elle. Pas d'image de la robe noire ou de la grande sauterelle. À quoi bon ? Moi, je veux regarder devant, elle disait avec une moue de samouraï gourmand.

Apprendre, découvrir, essayer. Aller vers les autres, écouter, donner, tout donner, c'était sa façon de vivre.

Elle avait mille projets, mille voyages, mille reportages. "Il y a encore tant de choses que je ne connais pas, tu crois que j'aurais assez de temps ?", c'était sa grande question.

Le dernier texto qu'elle m'a envoyé disait "je t'aime, ma petite sœur".
Oh Mimi, comme tu vas me manquer !

Je fais la planche

Ça y est, je fais la planche.
J’ai envoyé les dernières corrections épreuves hier après-midi.
Alors je m’exerce à écarter les doigts de pied dans mon hamac, je compte les galets sur la plage ou je mitonne des tomates, de l’ail et des courgettes dans une cocotte. Le bon-heur ! Ne rien faire. Bailler en l’air, suivre un nuage, une mouette, un feuilleton à la télé et puis retrouver le nuage dans le ciel, la mouette sur un galet.

Lire la suite...

Derniers travaux avant ouverture

Et vous me dites qu’est-ce que vous faites ? On n’a plus de nouvelles et pourtant vous avez écrit le mot FIN.
Oui mais…
Il y a tout ce qu’il reste à faire après le mot FIN. La mise en page, les remerciements, les corrections, la couverture, la quatrième de couverture, les relectures, l’œil affûté qui jauge chaque phrase, chaque mot. Ça prend du temps, beaucoup de temps !

850 pages. Un gros bloc blanc, réduit de moitié une fois mis en livre… Mais quand même !

Enfin le 4 octobre… Il vous attendra en piles, bien sage, bien brossé, bien troussé !

Je vous envoie « Trois baisers » !

Ça y est !
Il est là, sous vos yeux.

Au dos, vous pourrez lire :
« Trois baisers, trois baisers et l'homme caracole, libre, flamboyant, crachant du feu et des étoiles. Ses sens s'affolent, il voit mille lucioles, des pains d'épices, des incendies. »

On se donne rendez-vous le 4 octobre en librairie ?
En attendant, on reste tous ensemble ici, sur ce blog !
Je vous enverrai bientôt des clins d'œil de mes vacances douces et oisives.
De vraies vacances !