Language choice

Blog de Katherine Pancol

La dictée ELA

C’était le jour de la dictée ELA. Ce matin au collège Pierre de Ronsard, avenue de Wagram à Paris.

Une dictée pour toutes les classes de sixième qui participent à l’action de l’association Ela, association européenne contre les Leucodystrophies (maladies génétiques qui attaquent le système nerveux). Cette association récolte des dons pour financer la recherche médicale et démarrer des essais thérapeutiques. En France, seules cinq maladies rares sont dépistées à la naissance contre 30 aux Pays Bas, par exemple.

500 000 collégiens à travers toute la France participent à cette dictée.
Pour montrer leur solidarité.

Chaque année un écrivain invente une dictée qui doit donner aux enfants l’envie de se battre et de vaincre la maladie.
Vaincre avec sa tête (en luttant contre les fautes d’orthographe), vaincre avec ses baskets (en courant le plus vite possible).
Pour aider ELA et lui donner des ailes.

Cette année, j’étais chargée de la dictée, youpiiii !
Le collège Pierre de Ronsard était chargé de l’organiser, youpiii !
Joris était l’enfant pour qui nous voulions tous nous battre. Marina et Brice, ses parents que nous voulions tous aider.

Il y avait la principale de l’établissement, le recteur, la ministre de L’Education Nationale, le directeur de l’association, ses adjoints. Il y avait autour de Joris l’intérêt et la tendresse des élèves qui posaient des questions, et des questions très futées.

C’était un moment rare, un moment plein de grâce. Tout le monde était concerné. Personne ne faisait semblant.

C’était ce mardi 11 octobre dont chacun, je suis sûre, se souviendra.
Et si vous voulez en savoir plus ou aider ELA, allez vous promener sur www.ela-asso.com.