Language choice

Blog de Katherine Pancol

Ni pampa ni Alaska

Les jours passent, ce sont toujours les mêmes jours.
J'écris, j'écris, j'écris.

Et quand je n'écris pas, je rumine. Je lambine et je rumine.
Je flâne dans les rues de Paris. Parfois il suffit de mettre le nez dehors pour que l'ampoule s'allume dans ma tête. Je viens de passer deux heures, muette, devant mon écran et le déclic vient en marchant.
Je rentre à toute vitesse à la maison. Peut-être devrais-je me mettre au marathon ? 

Quelle obsession quand on écrit !
On devient fantôme dans sa propre vie. Le quotidien est blanc, flou, vague, la version couleur est ailleurs. Dans le monde imaginaire qu'on construit.

Pourtant je suis allée écouter Neil Young à Mogador et j'ai dansé toute la soirée.J'ai assisté à des spectacles hip hop au théâtre de Suresnes et j'ai aimé beaucoup. Je suis allée écouter Martha Argerich à la Philarmonie et ce fut un ravissement.Mais toujours le livre tourne dans la tête… et prend toute la place.  

Alors voilà… ce sont les dernières nouvelles. Pas de chevauchée dans la pampa ni de périple en Alaska, mais des jours qui se suivent et se ressemblent.